Rencontre avec Flavio VIDONI – Le Frioul et ses poètes – 27 avril 2017

Le 27 avril, Flavio VIDONI est venu saluer les Frioulans de Lyon après avoir fait une conférence sur les poètes frioulans au Luxembourg.
Il nous a fait des lectures de textes de poètes frioulans surtout de Celso Cescutti originaire de la ville de Flaibano.
Ces poèmes rappellent la vie des gens du Frioul ainsi que la nature et les saisons de cette belle région.
Les questions / réponses ont surtout porté sur la langue Frioulane ‘’marilenghe’’ (langue maternelle), son enseignement, les différentes prononciations, …
Flavio VIDONI est un expert qui nous a impressionné. Il a, par exemple, appris l’espagnol pour partir enseigner le frioulan en diverses villes d’Amérique du sud, en particulier à Colonia Caroya ville d’Argentine fondée par des frioulans en 1878 où les employés municipaux doivent parler le frioulan !
Les discussions se sont poursuivies autour d’un verre de Prosecco accompagné de frico et polenta (spécialités frioulanes). La ‘’chanson / brindisi’’ qui caractérise les rencontres de la Maison de Italiens, a été chantée plusieurs fois. A la fin de la soirée, une chorale improvisée a entonné des vieilles chansons traditionnelles italiennes.
Les personnes présentes ont vécu une belle soirée empreinte de la culture frioulane.

Qui est Flavio VIDONI ?

Diplômé en Langues et Littératures étrangères, journaliste depuis 1963, retraité depuis 2009. Pendant sa carrière il a réalisé plusieurs reportages sur le monde des émigrants frioulans de toute l’Europe, du Canada, des États-Unis, d’Argentine et d’Australie. Son activité d’éditoriale a été strictement liée à cette “spécialisation”.

  • En 2004 il a été éditeur du livre de poèmes et nouvelles “Bon dì Friûl” (Bonjour Frioul) de Guerrino Floreani (émigrant frioulan en Chicago).
  • En 2007 il a écrit le livre “Ai confini del mondo” (Aux frontières du monde) sur l’émigration des frioulans en Australie.
    En 2012 il écrit le livre “La vuere dai fruts” (La guerre des enfants), souvenirs de la guerre 1940-45 par des témoins qui à cette époque-là étaient enfants.
  • En 2015 il a été éditeur du livre de nouvelles “La storie di Leo e altris storiis” (L’histoire de Leo et autres nouvelles) de Iginio Macasso (émigrant frioulan en Canada).
  • En 2016 il écrit le livre anthologie “Robis di fruts” (Choses d’enfants) de Celso Cescutti, poète de Flaibano.
  • En outre, il a écrit en espagnol “Don Juan B.V. Mitri el Pionero del Cooperativismo en Sunchales – Historia pequeña de un hombre grande” (Ms. Juan B.V. Mitri, le pionnier du coopératisme en Sunchales – Petite histoire d’un homme grand) biographie d’un grand fils du Frioul, publié en Argentine. Il a traduit de l’espagnol en italien le livre de poèmes “Stalactitas y Soles” de la poète argentine Gabriela Fabiana Rivero (2015) et de l’espagnol en frioulan le roman “El Camino” de Miguel Delibes.

Depuis le 2014 il donne des cours de Langue et Culture frioulanes en Argentine et en Frioul.

Le mot de notre président du Fogolar Furlan de Lyon – Danilo VEZZIO

Leggendo le pagine di Vidoni, realizziamo quanto deve essere stato difficile lasciare l’Italia e iniziare un nuovo lavoro in Sud Australia (spesso come operaio non qualificato o come bracciante), dovendo tra l’altro fronteggiare episodi di xenofobia. Sarebbe auspicabile anche a Lione la creazione di un piccolo museo della comunità italiana con un’annessa biblioteca, per raccogliere in un unico luogo le testimonianze di un passato che non possiamo e non dobbiamo ignorare; un passato che è comune ai migranti da tutte le regioni d’Italia, e che quindi non andrebbe « spezzettato » in piccole mostre locali presso i singoli club regionali. Al contrario: ogni club potrebbe dare il suo prezioso contributo ad un progetto unitario.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *