Carré des Italiens – Cimetière de la Guillotière Lyon – 6 novembre 2016

Le dimanche 6 novembre 2016 se sont déroulées en ce lieu, les commémorations relatives à l’armistice italien de la Guerre Mondiale 14/18, célébré en Italie, non pas le 11, mais le 4 novembre.

Chorale enfants italiens au Carré des Italiens 6 novembre 2016

Vidéo réalisée par la famille CUMERLATO descendants de Fiorindo VANZO 

Au pied de l’imposante statue en marbre blanc de Carrare, représentant la Grande Madre (la Mère Patrie), il y a 71 tombes de soldats italiens de la guerre 14/18, morts dans les hôpitaux de Lyon, suite aux blessures subies sur le front de l’Est. Ce carré des Italiens bénéficie de l’extraterritorialité concédée par le président Edouard Herriot. Le drapeau italien y flottait librement. Le monument a été inauguré le 24 mai 1925 et depuis il accueille tous les ans, autour du 4 novembre, le Consul général d’Italie entouré par la communauté italienne et ses amis de la région lyonnaise.

Cérémonie du 6 novembre 2016 à la Maison des Italiens

Cette année encore, M. Alberto Bertoni, le nouveau Consul général d’Italie à Lyon, a organisé ces commémorations avec la collaboration de l’association D.A.C.I (Descendants des Anciens Combattants Italiens) de Lyon, membre de la FARAC, et le nombre de drapeaux présents était très élevé. Cette cérémonie du dimanche 6 novembre 2016 aura été très émouvante car des très nombreuses personnalités civiles, militaire, religieuses, françaises et italiennes, étaient présentes, y compris une forte délégation de haut-gradés italiens en uniforme. Le public a été particulièrement ému lorsque le groupe d’écoliers de l’école St Roch d’Aoste a entonné « Fratelli d’Italia » et les chansons populaires des ‘’poilus’’ italiens, qui avaient eux aussi, leur Madelon ! La présence de ces groupes en provenance d’Italie est due au grand travail de sensibilisation de la D.A.C.I, cette association, à la disparition des vétérans italiens, a recueilli les drapeaux des associations italiennes d’anciens combattants et poursuivi le travail de mémoire, entamé par leurs ancêtres, à Lyon. Tous ceux qui ont une ‘’larme de sang italien dans les veines’’ ont été appelés à participer et le résultat, positif, est flagrant. En effet on doit constater que ces dernières années le drapeau Italien est souvent parmi le drapeaux français, en mémoire de tous ces italiens qui sont ‘’morts pour la France’’, dans toutes les guerres. Les fils, petit-fils des combattants italiens arborent les chapeaux à plumes de leurs aïeux : Alpino ou Bersagliere, faut-il rappeler que le dernier poilu français s’appelait Lazzaro. Lazare Ponticelli, il était alpino et son nom est au Panthéon à Paris!

Militaires Italiens à la MDI

Après le consistant vin d’honneur qui s’est déroulé à la Maison des Italiens, rue du Dauphiné, Lyon 3ème, tous les groupes se sont dirigés, dans l’après-midi, vers la Nécropole Nationale de la Doua pour les cérémonies Interalliés. L’émotion était à son comble lorsque la gerbe du Consul général d’Italie a été déposée, au pied de la croix de Vanzo Fiorindo, devant ses dix petits-enfants, venus spécialement d’Italie pour honorer sa mémoire. Ils ont retrouvé la tombe du grand père, jamais connu, un siècle après sa mort. Il était introuvable, suite à une erreur sur son nom.

Cérémonie du 6 novembre 2016 au Cimetière de la Doua

A la Doua, les drapeaux français, italiens, polonais, anglais, écossais se sont inclinés devant ces immenses champs de croix blanches, dont l’ombre s’allonge inexorablement sur le sol, comme pour souligner que leur vie est éteinte, mais leur mort ne doit pas être oubliée. La DACI fera son devoir.

Daniel Vezzio président DACI (Descendants des Anciens Combattants Italiens)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *